Pourquoi le wax ?

Parce qu’il habite l’intime, parce qu’il n’est pas une parure mais le bercement d’une enfance qui m’a enivrée: sucrée de baisers mouillés, de paroles lumineuses, de chuchotements, de mélopées, de froissements, parce qu’il est une langue de mots jamais sus mais pas disparus.

Parce qu’il est l’histoire des attitudes et des longitudes, des bruits et des douleurs, parce qu’il dit la géographie, de Makassar au marché d’Avlékété, de la Côte de l’or à Arnhem, parce que les fibres de coton et la cire tombée comme une goutte de soleil à l'aurore sont le fruit que des hommes de noir pur mais aux mains âgées m'ont amoureusement laissé. Parce qu'il se laisse marier aux fibres, aux étoffes, aux drapés de nos villes d'Occident et leur apporte la lumière

 

Parce qu’il est une émotion, un plaisir, un sourire, une volupté dont le corps s’empare, se drape et s’envisage, une couleur d’ancrage qui permet avec étoffes, styles et silhouettes des rencontres de hasard et de désir, charme les regards et invite les imaginations à toutes les odyssées.

Parce que je l’ai adopté et qu’il me raconte.

image.jpg
Elsa Montchovi